Lu Guang

Lu Guang

Le photographe Lu Guang (1961, Yongkang) étudie les effets de l’industrialisation rapide sur la vie des hommes dans la Chine aujourd’hui. A travers ses études photo-journalistiques sur des thèmes tels que l’exploitation des mines de charbon à ciel ouvert, l’épidémie de SRAS, les communautés vivant au milieu de la pollution, les déchets chimiques et l’eau contaminée, il témoigne de la souffrance de la terre et de la population, en particulier celle des travailleurs et des pauvres. Les photographies de Lu Guang sont expressives et intenses du fait d’une utilisation puissante de la composition et de la couleur. Elles attirent l’attention des spectateurs avec une telle force qu’elles provoquent leur mobilisation et leurs réactions.

            Lu Guang préserve son indépendance en réalisant ses projets avec un modeste budget financé par sa petite entreprise de laboratoire photo. Lu Guang aborde chaque sujet avec lenteur et intensité, et réussit ainsi à saisir des moments rares et des images frappantes. Sa série sur la marée noire à Dalian (2010) comporte des scènes inoubliables comme celles de deux pompiers luttant désespérément pour survivre dans les eaux huileuses et la mort tragique de l’un d’entre eux, Zhang Liang.

            En rendant visible ce que l’on cache d’habitude, Lu Guang crée un espace public pour l’étude minutieuse de certaines questions et génère des changements. Partagées sur internet et donnant lieu à de vifs débats sur le Twitter chinois, ses images ont amené des personnes à agir et forcé les pouvoirs publics chinois à prendre des mesures en de nombreuses occasions. Ainsi, un tollé général a suivi la publication des portraits de paysans encouragés à vendre leur sang pour payer des engrais et qui avaient contracté le virus VIH ou le sida en raison de négligences de procédure. Cette réaction a eu pour effet d’amener les autorités responsables à fournir aux paysans contaminés les soins et les traitements qu’on leur avait refusés jusque-là.

         La Fondation Prince Claus rend hommage à Lu Guang pour son poignant témoignage photographique qui dévoile des tragédies humaines cachées et des environnements dévastés ; pour son utilisation astucieuse de l’art visuel, de récits bouleversants et des médias numériques dans le but de provoquer une réaction du public et d’obliger les pouvoirs publics à prendre des mesures curatives ; pour le courage, l’intégrité et l’engagement inébranlable dont il fait preuve en s’attaquant à des questions sensibles dans un contexte difficile ; et pour la démonstration du rôle majeur de la photographie comme outil de changement social.