FX Harsono

FX Harsono

FX Harsono (1949, Indonésie), arts visuels

FX Harsono est une figure essentielle de la scène a

rtistique indonésienne depuis quarante ans. Ses installations et ses performances critiques traitent de la dissidence en faveur de la démocratie et explorent le vécu des minorités ethniques. En tant qu’indonésien chinois, FX Harsono se fonde souvent dans ses oeuvres sur la répression et le sentiment d’« altérité » qu’il a rencontrés.


Compte rendu du Comité des Prix Prince Claus 2014

Avril 2014


FX Harsono (1949, Blitar) est un artiste visuel qui s’intéresse à l’identité nationale, et en particulier par rapport aux minorités ethniques. Citoyen engagé et figure importante de la scène artistique indonésienne depuis quatre décennies, il est en 1975 membre-fondateur du Gerakan Seni Rupa Baru (New Art Movement) qui rejette un art élitiste et aborde des sujets sociaux importants dans des installations et des performances réalisées en public. En dépit des dangers encourus par les dissidents, Harsono a ouvertement critiqué le régime de Suharto dans des œuvres telles que Voice Without Voice/Sign (Voix sans voix / Signe, 1993-94) qui épelle le mot « démocratie » dans le langage universel des signes.

 

Lorsque, en 1998, les demandes de réformes aboutissent à la chute de Suharto mais déclenchent des vagues de violence collective à l’encontre des minorités ethniques, Harsono se met à explorer le thème de l’identité. Indonésien d’ascendance chinoise, il a lui-même grandi sous la législation de Suharto (1967-2000) qui interdisait l’expression publique de la culture et des croyances chinoises. Writing in the Rain (Ecrire sous la pluie, 2011) montre les incessantes tentatives de Harsono à écrire son nom qui constamment s’efface. Une manière poétique d’évoquer la quête de soi et le vécu d’un déni culturel forcé. Poursuivant ses recherches, il en vient aux massacres des Indonésiens chinois (1948-49), aux charniers, à des épitaphes calligraphiques et aux récits de survivants, qu’il a transformés en émouvantes œuvres d’art.

 

Le travail de Harsono explore l’expérience d’être « l’autre » ; la souffrance de devoir dissimuler son vrai moi et d’être exclu de la société. Aujourd’hui, il continue de produire des œuvres innovantes, à enseigner, à écrire et à contribuer au débat sur l’art et les questions sociales, formant et stimulant une nouvelle génération d’artistes.

 

La Fondation Prince Claus rend hommage à FX Harsono pour sa création de moyens esthétiques d’une grande force d’éloquence afin d’interroger et de guérir les blessures du passé en Indonésie ; pour l’attention qu’il porte au vécu des minorités ethniques et pour ses critiques acerbes contre la discrimination et le caractère d’exclusion de l’histoire et de l’identité « nationales » ; pour sa valorisation de la mémoire et des récits dont on n’a pas voulu et qui sont essentiels pour l’histoire de l’Asie ; et pour son importante contribution au développement d’un art engagé en Indonésie.